Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 ans, déjà

Pour faire écho à ma note précédente sans pour autant basculer dans le mélodrame, les horribles récents événements, ex. meurtres de l'équipe de Charlie Hebdo, au magasin casher Porte de Vincennes, les prises d'otages et la casse un peu partout, les massacres de Boko Haram au Nigeria, les politiques qui y vont de leurs bons mots et usent leurs godasses sur le bitume..... (après j'ai un peu arrêté de regarder les infos, j'avoue).... 

et les publications qui ont suivi, notamment une de profs à la fac de Saint-Denis, plutôt réaliste, les nombreux et poignants témoignages et les lettres de ceux qui ne voulait pas courir la chaussée avec notre-président-du-moment, m'ont ramenée quelques années en arrière......

Cette année-là où tout a basculé alors que je m'y serais bien vue rester, évoluer, me stabiliser....

Quand l'équipe de Charlie Hebdo avait patiemment écouté notre équipe de rédacteurs las de détecter "quelques" dysfonctionnements dans la start-up (où, 2ème embauchée, je travaillais depuis avril 2000) qui proposait un agenda puis un cityguide pour les grandes villes de France, effarés de constater que nous étions les prochains à partir, après que deux PDG et deux rédacteurs en chef aient volé...

lanetro_1.jpglanetro_2.jpglanetro_3.jpglanetro_autres_startup.jpg

 

 

 

 

 

 

Je vous laisse apprécier ces articles rédigés et dessinés par des gens gentils, à l'époque où d'autres start-up montaient ou descendaient en flèche. 

Il y a 14 ans (pour ceux qui suivent assidûment sans se décrocher la mâchoire de bâillements intempestifs dès la 3ème ligne d'intro de note (dommage parce qu'après on rate la fin du texte.... logique....). le 1er mai prochain*, avec deux autres camarades-collègues, j'ai été licenciée pour faute lourde avec la totale**, mise à pied (suspension de salaire, donc) puis grosses difficultés à retrouver un emploi stable par la suite.

Je ne l'ai même pas encore trouvé, en fait....

 

 

*Ouf, y'a prescription et puis mon casier judiciaire est vierge, d'abord !

**Séquestration, dégradation de matériel et violences sur directeur, alors que qui me connait SAIT pertinemment que je n'aurais pas pu faire ça.                                          Mais j'étais avec les autres, c'est pas faux ! 

Écrire un commentaire

Optionnel